La nouvelle réglementation du contrôle technique de votre voiture est entrée en vigueur.

La nouvelle loi du contrôle technique est en vigueur depuis le 20 mai 2018

A compter du 20 mai, l’Etat impose ses règles drastiques à tout utilisateur de passer obligatoirement un contrôle technique de sa voiture pour déterminer qu’elle ne révèle pas de faille technique.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2878

Mais, si c’es le cas contraire, le propriétaire dispose de 24 heures seulement pour régler ce problème. A défaut, l’utilisateur n’aura pas le droit d’en utiliser. C’est une application d’une directive européenne datant de 2004 obligeant tous les Etats membres à respecter. L’objectif fixé de celle-ci : « zéro mort d’ici 2050 ».

Pour obtenir l’autorisation de circuler, une voiture âgée de quatre ans  devrait être contrôlé et passer au peigne fin afin de détecter s’il n’y a pas la moindre faille.  Et les défauts recherchés dans une voiture s’appelleront désormais ‘défaillances’ selon toujours la loi. Ils sont souvent les plaquettes de frein ou les pneus, les disques d’embrayages, les causes d’une défaillance critique de la voiture.

De 30 minutes en moyenne, la visite passera à 45 minutes. Car, la loi imposera alors 133 points au lieu de 123 aujourd’hui. Pour les défaillances recherchées passeront de 410 à 610.  Quand aux automobilistes crient déjà à ces mesures durcies et déplorent une hausse des coûts dépassant, parfois, le budget de leur porte-monnaie.